Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Les Chinois prennent la scolarité très au sérieux et le pays est connu pour sa philosophie d’enseignement rigide et axée sur la performance. Cela peut souvent provoquer un choc culturel chez les expatriés qui partent vivre en Chine et qui viennent de pays qui ont une approche plus holistique.   

La Chine propose un certain nombre de possibilités de scolarisation publique, privée et internationale pour les familles expatriées. Le choix de l'école dépend d’un certain nombre de facteurs dont l’âge de l’enfant, les frais et l'endroit où se situe la famille dans le pays.  

Par le passé, les écoles publiques chinoises ne constituaient pas une option viable pour les élèves expatriés, principalement à cause de la barrière de la langue et de l’approche très disciplinée de l'enseignement. Bien que les expatriés aient le droit d’envoyer leurs enfants dans ces écoles, la plupart ne le font pas parce qu'il n’existe pas de programmes avec le chinois en deuxième langue et très peu de concessions sont faites pour répondre aux besoins des élèves étrangers. 

Cependant, étant donné que la plupart des familles occidentales commencent à déménager à long terme en Asie de l’Est, les écoles publiques commencent à gagner en popularité, particulièrement chez les parents qui souhaitent que leurs enfants s'assimilent à la culture aussi bien que possible.  

Le niveau des écoles publiques en Chine varie considérablement. En général, les meilleurs écoles offrent un haut niveau d’enseignement, mais dans beaucoup de cas, cela signifie aussi qu’elles sont plus compétitives et rigoureuses que les options d’enseignement public similaires dans le pays d'origine d’un expatrié.  

Les écoles privées en Chine peuvent tout aussi bien être des versions mieux financées de l’enseignement public financé par l’État, que des institutions qui intègrent des aspects des programmes scolaires internationaux et offrent un enseignement en anglais et dans la langue locale. Les expatriés constateront que les écoles privées proposent également des méthodes d’apprentissage alternatives comme Montessori ou Waldorf. 

De manière générale, les écoles privées en Chine offrent de meilleures infrastructures et une large sélection d'activités extra-scolaires  en comparaison avec les alternatives de l'État. Ces institutions ont tendance à attirer les élèves issus de milieux divers mais aisés. En matière de frais de scolarité, les écoles privées facturent plus cher que les écoles publiques locales, mais considérablement moins que les alternatives internationales. 

international schools

La majorité des expatriés en Chine choisissent d’envoyer leurs enfants dans une école internationale. Le choix ne manque pas, en particulier dans les grandes villes telles que Pékin ou Shanghai. Ces institutions constituent souvent un choix évident pour les parents qui souhaitent que la transition se fasse en douceur pour leurs enfants.  

Les expatriés constateront que les écoles suivent un éventail de programmes scolaires différents, dont les programmes britannique, américain et celui du baccalauréat international. Bien que la plupart des cours soient enseignés en anglais ou dans la langue principale du pays d’origine de l’école, beaucoup d’écoles internationales proposent aussi des cours sur la culture locale et des cours de mandarin ou de cantonais.  

Les écoles internationales les plus prisées ont tendance à recevoir un trop grand nombre d’inscriptions et beaucoup ont de longues listes d’attente. Il est donc préférable de faire la demande d’inscription aussi tôt que possible. Les procédures d’admission peuvent être laborieuses, nécessiter beaucoup de formulaires, d'entretiens, de tests de niveau et de frais d’inscription. Les frais de scolarité dans les écoles internationales sont élevés, donc il peut être judicieux pour les expatriés de négocier une allocation scolaire.