Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Les expatriés qui déménagent en France avec des enfants seront heureux d’apprendre que le niveau d’enseignement est en général élevé. Il existe une variété d’options de scolarisation parmi lesquelles choisir, dont les écoles publiques, privées, bilingues et internationales. À terme, les parents doivent prendre en compte la barrière de la langue, les frais et le programme scolaire lorsqu’ils décident quelle école est la mieux adaptée à leur enfant.  

L’enseignement en France est centralisé. La plupart des écoles publiques et privées suivent le programme scolaire national fixé par le Ministère de l'éducation.  

En France, la fréquentation scolaire est obligatoire de six à seize ans, mais souvent les parents inscrivent leurs enfants à l'école maternelle à partir de l’âge de deux ans. Les élèves passent en général deux ou trois ans en maternelle avant de passer en classe supérieure. 

Les expatriés qui peuvent présenter un justificatif de domicile en France ont le droit d’envoyer leurs enfants dans une école publique française gratuitement.  

Étant donné que la langue d’instruction dans la plupart des écoles publiques est le français, il ne s’agit pas de la meilleure option pour les enfants expatriés plus âgés. Cependant, beaucoup de parents expatriés font le choix de tirer parti de la scolarisation gratuite en envoyant leurs plus jeunes enfants dans une école maternelle. À cet âge, les enfants ont tendance à surmonter la barrière de la langue facilement et les exigences en matière d'enseignement sont minimes. 

Étant donné que la fréquentation scolaire est basée sur les circonscriptions, les expatriés constateront que les normes d’enseignement varient d'un quartier ou d'une ville à l’autre. Quelques écoles publiques, en particulier celles qui se situent dans des villes plus cosmopolites, proposent un programme scolaire particulier adapté aux non francophones, appelé la section internationale, dans le but d’intégrer les élèves dans le système français un jour.  

Les écoles privées en France sont financées soit par l’État, soit par des fonds privés. Elles ont en général un nombre d'élèves par classe plus petit, accordent une attention plus individualisée, ont de meilleures infrastructures et un meilleur accès aux enseignants. La plupart des écoles privées en France sont catholiques, ce qui veut dire que le programme scolaire comprend un système de valeurs basé sur la foi.  

Le Français est la langue d’enseignement principale dans la plupart des écoles privées. Cependant, les expatriés constateront qu'il existe davantage d’options bilingues dans cette catégorie que dans le système éducatif public. Les écoles privées sont également plus susceptibles d’avoir des programmes mieux établis pour aider les élèves non francophones.  

Les conditions d’admission et les frais de scolarité des écoles privées en France varient considérablement. Un justificatif de domicile n’est en général pas nécessaire, mais certaines écoles demandent le dossier scolaire des écoles précédentes et imposent des examens d’entrée. Les frais de scolarité des écoles financées par des fonds privés sont sensiblement plus élevés que ceux des écoles financées par l'État. 

Malgré des frais de scolarité élevés, les écoles internationales sont la meilleure option pour les expatriés qui veulent s’assurer que leurs enfants bénéficient d'une transition en douceur et pour ceux qui ne comptent pas rester longtemps en France. Ces écoles sont aussi les mieux équipées pour subvenir aux besoins des élèves de lycée qui ont l’intention d’aller à l’université dans leur pays d'origine.   

La plupart des écoles internationales en France sont situées dans les vastes pôles commerciaux tels que Paris. Ces écoles ont tendance à suivre la langue d’enseignement et le programme scolaire de leur pays d'origine ou à adhérer au programme scolaire du baccalauréat international et à enseigner en anglais.  

Les niveaux d’enseignement dans les écoles internationales sont exceptionnels et les élèves ont accès à des infrastructures d’exception et à un vaste choix d’activités extra-scolaires. Avoir des enfants qui fréquentent une école internationale permet également aux expatriés de rencontrer d’autres familles expatriées dans la région, ce qui facilite souvent la transition dans un nouvel environnement.