nuevo informe de Economist Intelligence Unit


COVID-19 : Plus de flexibilité au travail et plus d’isolation : les entreprises doivent passer à l’action


Un nouveau rapport de l’Economist Intelligence Unit, avec l’appui d’Allianz Partners

8 octobre 2020
 

La pandémie de COVID-19 a ouvert la voie à un nouveau mode de travail pour de nombreux employés. Plus flexible sur le lieu, les horaires et la manière de travailler, le télétravail a souvent été mis en place à la suite de recommandations gouvernementales. Mais la santé mentale et physique des employés, leur productivité et leur capacité à communiquer efficacement au travail ont été mises à l’épreuve, selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Economist Intelligence Unit, avec l’appui d’Allianz Partners.

Effectuée dans le cadre du rapport « L'avenir du travail et du bien-être numérique - protéger ses employés dans le monde créé par la COVID-19 », cette étude a interrogé 1 000 employés à temps plein et en télétravail à la suite des restrictions gouvernementales imposées pendant la pandémie (au Royaume-Uni, au Canada, en France, à Singapour, et aux Émirats arabes unis).

75 % des personnes interrogées ont indiqué vouloir pratiquer le télétravail plus souvent après la pandémie, et 69 % souhaiteraient travailler de chez eux pendant au moins trois jours par semaine. Cependant, l’étude montre également que :

mental health person
des personnes interrogées n'ont pas eu de vraie discussion avec leur responsable concernant la santé mentale pendant le confinement
long term effects
sont inquiets à propos des effets à long terme sur leur santé mentale

 
alone person
se sont sentis isolés à travailler de chez eux pendant la pandémie

 
aches and pain
souffrent de nouveaux maux depuis le confinement


working remotely
pensent que les employeurs devraient leur fournir des recommandations et des règles pour travailler depuis chez eux
working remotely
ont eu des difficultés à effectuer au moins une partie de leurs tâches en télétravail
 

Seulement 58 % des personnes interrogées en France, et qui ont pratiqué le télétravail pendant la COVID-19, se sont senties soutenues par leur employeur en ce qui concerne leur santé mentale, contre plus des trois quarts aux Émirats arabes unis (77 %).

Plus des deux tiers des personnes interrogées (67 %) se considèrent tout aussi productives en télétravail

Ces résultats invitent clairement les employeurs à passer à l'action pour mieux comprendre, soutenir et répondre aux besoins de leurs employés en ce qui concerne leur santé physique et mentale. Le rapport recommande aux employeurs d’envisager des modifications à chaque niveau de leur organisation, afin de tirer le maximum de bénéfices des transformations numériques tout en réduisant leurs risques :

  • Tout d'abord, le leadership est essentiel. Les cadres doivent montrer l’exemple et adopter les comportements qu’ils souhaitent voir chez leurs collaborateurs, que ce soit en retournant au bureau, en travaillant de chez eux, en étant ouvert d’esprit concernant la santé mentale, ou en posant des limites entre leur vie professionnelle et leur vie privée.
  • Deuxièmement, les entreprises gagnent en flexibilité grâce aux technologies, qui leur permettent de créer de nouveaux systèmes de travail. Les politiques d’entreprise doivent refléter cette opportunité plutôt que de la restreindre. Par exemple, plutôt que de laisser les dirigeants imposer des règles sur des problèmes comme les horaires de travail, les politiques d’entreprise devraient rendre obligatoire la mise en place de recommandations définies par les membres de chaque équipe. Ainsi, les employés comprennent ce qui est attendu de leur part, mais ils sont aussi en mesure de décider eux-mêmes de ce qui fonctionne.
  • Enfin, toutes les procédures existantes dont le but est de soutenir la santé mentale et physique des employés doivent être disponibles à distance, pour garantir un accès à l’aide nécessaire même en télétravail. Elles devraient également être révisées pour combler les lacunes en ce qui concerne les formes de soutien disponibles.
rapport (ANGLAIS UNIQUEMENT)

Interrogée sur les résultats du rapport, Ida Luka-Lognoné, Directrice générale des branches santé internationale et voyages d’Allianz Partners, a déclaré : « Notre but était de montrer comment la COVID-19 a changé notre manière de travailler et quels en ont été les impacts sur le bien-être des employés. Nous souhaitions également apporter des informations pratiques aux entreprises, pour les aider à soutenir leurs collaborateurs. Et pas uniquement pour la période difficile que nous traversons. Nous pensons sur le long terme, car cette pandémie va modifier durablement les lieux et les modes de travail. Grâce au sondage et à des avis d’experts universitaires, du monde des affaires et du bien-être, le rapport apporte des données, des perspectives et des recommandations riches en contenus. Il bénéficiera à toutes les personnes qui s'intéressent à ce nouveau milieu de travail apparu en 2020. »

Elle a également ajouté : « Les différents résultats selon les pays, les tranches d’âge et les statuts familiaux montrent bien la complexité des conséquences de la COVID-19 sur les employés et les lieux de travail. Une politique globale et uniforme ne permettra pas de répondre aux nouveaux besoins. Seules des solutions sur mesure pourront y faire face efficacement, ce qui signifie un engagement significatif et continu sur la culture d’entreprise, avec différentes parties prenantes et dans tous les lieux de travail, ainsi que la conception, la mise en place et la gestion de nouvelles pratiques. »

Jonathan Birdwell, Directeur des politiques publiques et du leadership intellectuel de la région EMEA de l’Economist Intelligence Unit, a indiqué : « Depuis le début de la pandémie, de nombreux employés dans le monde entier ont commencé à faire du télétravail, dans la mesure du possible, et leur utilisation des moyens de communication numérique et de collaboration virtuelle a augmenté. Ce changement pourrait changer l’expérience des employés pour le meilleur, mais seulement si les risques sont atténués. Les entreprises doivent gérer activement la transition vers un mode de travail en ligne, ou elles risquent de voir leur performance baisser. En plaçant la santé physique et mentale des employés au cœur de n'importe quelle transformation numérique, les dirigeants peuvent obtenir de nombreux bénéfices commerciaux tout en améliorant la satisfaction de leurs équipes. Dans le monde d'après, ou dans un monde ou la COVID-19 fait partie de nos vies, cette approche centrée sur les employés sera essentielle pour attirer, retenir et tirer le meilleur de leur collaborateurs. »