Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

L’accent mis sur l’éducation est le moteur de l’économie florissante de l’Inde. Cependant, les normes des écoles publiques indiennes ne répondent souvent pas aux normes internationales. Même dans les écoles privées, les méthodes d’enseignement pourraient ne pas convenir aux enfants expatriés. Les familles expatriés qui déménagent en Inde ont tendance à préférer les écoles internationales qui suivent le programme scolaire de leur pays d'origine ou une qualification mondialement reconnue telle que le baccalauréat international.   

Les familles indiennes ont beaucoup d’estime pour la réussite académique et encouragent leurs enfants à exceller à l’école. Par conséquent, les personnes qui ont les moyens de payer pour des écoles privées passent outre le système de scolarité publique en Inde.  

Les écoles publiques en Inde souffrent par conséquent de problèmes administratifs et d'un manque de financement. Le nombre d’élèves par classe dépasse les normes internationales et les infrastructures sont, dans le meilleur des cas, médiocres. Bien que quelques écoles publiques en Inde dispensent les cours en anglais, beaucoup en dehors des grandes villes ne le font pas. Cela crée une barrière de la langue que les élèves expatriés ont des difficultés à surmonter. 

Pour ces raisons, la scolarité publique en Inde est rarement une option viable pour les expatriés.  

Bien que les écoles privées indiennes aient une excellente réputation, le fait que l'accent soit mis sur les résultats et l’apprentissage par cœur ne convient pas toujours aux élèves expatriés.  

Les écoles privées sont une option prisée parmi les familles indiennes de classe moyenne. Les élèves du pays sont très compétitifs et subissent beaucoup de pression de la part de leurs familles et de la société en général. Beaucoup d’élèves expatriés ne sont pas habitués à cette culture et peuvent trouver ce type d’environnement pédagogique frustrant.  

Ceci étant dit, les écoles privées sont une bonne option pour les expatriés qui ont l’intention de s’installer en Inde sur le long terme. Elles constituent également un bon choix pour ceux qui souhaitent que leurs enfants aient une expérience pédagogique intégrée et nouent des liens avec des enfants du pays. De plus, l’anglais est en général la langue d’instruction dans ces institutions, ce qui facilite la transition pour certains élèves expatriés.  

Il existe une grande variété d’écoles internationales en Inde, dont la plus grande concentration se trouve dans les grandes villes telles que Delhi, Mumbai et Bengaluru. 

Ces institutions sont l’option idéale pour la plupart des expatriés puisqu’elles permettent aux enfants de poursuivre leurs études avec le programme scolaire de leur pays d'origine. Elles dispensent en général les cours soit en anglais, soit dans la langue du pays d'origine, ce qui facilite l’apprentissage des élèves expatriés.  

Le niveau d’enseignement dans les écoles internationales est excellent, le nombre d’élèves par classe est petit et les infrastructures sont d’un niveau élevé. Ces institutions proposent aussi aux élèves un large éventail d’activités extra-scolaires. 

Les écoles internationales américaines et britanniques disposent d'une bonne représentation à travers l’Inde. Il existe aussi un plus petit nombre d’écoles qui enseignent les programmes scolaires allemand, français, japonais et russe.  

L’inconvénient majeur des écoles internationales en Inde est le prix. Les frais de scolarité dans ces écoles sont élevés donc il est conseillé aux expatriés qui envisagent cette option d’essayer de négocier une allocation scolaire assez importante dans le cadre des avantages qui leur sont octroyés pour leur déménagement. Il est également important de noter que les meilleurs écoles internationales ont tendance à recevoir un trop grand nombre d’inscriptions. Il est préférable d’entamer la demande d’inscription aussi longtemps à l’avance que possible afin d’obtenir une place.