Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour la Belgique

Étant donné que la Belgique fait partie de la zone de visa Schengen, les voyageurs qui n'ont pas de passeport européen ou de passeport provenant d’un pays exempté de visa sont dans l’obligation d’obtenir un visa Schengen avant leur arrivée. En fonction de leur nationalité, les expatriés qui souhaitent séjourner en Belgique pendant plus de 90 jours peuvent avoir besoin d’un permis de séjour.  

Les personnes voyageant en Belgique pour les vacances ou dans le cadre du travail et qui ont besoin de demander un visa Schengen doivent le faire au consulat ou à l’ambassade belge dans leur pays d’origine avant leur arrivée.  

Dans certains cas, les demandeurs seront tenus de fournir des documents supplémentaires à la discrétion de l’ambassade ou du consulat belge. Il est courant qu'un demandeur doive fournir une preuve d’emploi et un justificatif de domicile dans son pays d'origine qui attestent qu'il retournera dans son pays d’origine après son voyage. 

Il est possible que les expatriés qui souhaitent voyager en Belgique dans le cadre du travail devront inclure une lettre d’invitation fournie par l’entreprise belge qui les accueille, ainsi qu'une lettre de leur employeur local indiquant leurs obligations en Belgique. Ceux qui assistent à une conférence peuvent être dans l’obligation de fournir une preuve d’inscription et d’hébergement. 

Toute personne ayant l’intention de séjourner en Belgique à long terme doit déclarer sa présence sur le territoire auprès de son administration locale (l’autorité locale) dans les 10 jours qui suivent son arrivée.  En général, les nouveaux arrivants doivent présenter leur passeport ou leur carte d’identité et ils se voient remettre une Déclaration de Présence.  

Les citoyens de pays hors UE qui souhaitent séjourner en Belgique pendant plus de 90 jours doivent obtenir un visa de séjour avant leur arrivée. Les ressortissants de pays hors UE ont également besoin d’enregistrer leur présence auprès de leur administration locale et doivent obtenir une carte d’identité  pour étranger après leur emménagement dans leur résidence permanente. Les expatriés non européens qui emménagent dans le pays pour le travail doivent probablement obtenir un permis de travail pour la Belgique. 

residence visa

Les citoyens de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE) ne sont en général pas dans l’obligation d'obtenir un permis de travail pour la Belgique. Les citoyens européens qui travaillent en Belgique doivent être en possession d’un passeport de l’UE ou de l’EEE ou d'une pièce d’identité. Ces ressortissants sont libres d’entrer en Belgique et d’y séjourner jusqu’à trois mois pour chercher un travail ou monter une entreprise. Ceux qui y séjournent plus de trois mois sont dans l’obligation de s’inscrire à la mairie locale de leur ville de résidence en Belgique. 

Les ressortissants non européens ont besoin d’un permis de travail pour être légalement employés en Belgique. De manière générale, il en va de la responsabilité de l’employeur belge de l’expatrié de recevoir l’autorisation d’embaucher un travailleur étranger et de faire la demande pour un visa de travail au nom de l'expatrié. 

Les expatriés qui sont dans l’obligation d’être en possession d’un visa de travail pour la Belgique ont trois options :

Le permis de travail de type A  est un permis à long terme pour les expatriés qui ont travaillé légalement dans le pays pendant quatre années consécutives. 



Le permis de travail de type B, que la plupart des expatriés qui emménagent en Belgique doivent posséder, est limité à un an de travail pour le même employeur.  Les demandes de renouvellement doivent être effectuées un mois avant la date d’expiration du permis initial.
Le permis de travail de type C, lui aussi valable un an, est en général accordé aux expatriés qui séjournent en Belgique temporairement, tels que les étudiants qui souhaitent travailler pendant les vacances et les réfugiés.

Une fois que son embauche est autorisée par les autorités compétentes, l’employé expatrié peut ensuite faire une demande pour obtenir le visa Schengen de type D, qui lui permet d’entrer dans le pays et d’y séjourner temporairement. Tandis que d’autres types de visas Schengen peuvent être utilisés pour entrer dans d’autres pays de l’espace Schengen en plus du pays où la demande a été effectuée, le visa D se limite en général à un seul pays. L’expatrié doit faire une demande pour obtenir ce visa à l’ambassade ou au consulat belge dans son pays d’origine.