Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour les États-Unis

Que des étrangers voyagent aux États-Unis pour les vacances ou qu’ils déménagent pour un nouvel emploi, il est important d’avoir connaissance des différents types de visas disponibles pour les États-Unis. Voici les principales catégories de visa que les expatriés sont le plus susceptible d’utiliser. 

Les ressortissants de certains pays peuvent voyager aux États-Unis jusqu’à 90 jours sans visa. Les personnes qui n'ont pas droit au programme d’exemption de visa sont dans l’obligation d'obtenir un visa de visiteur. Ce visa est conçu pour les séjours temporaires des visiteurs internationaux et autorisent l’entrée sur le territoire pour les personnes qui souhaitent se rendre aux États-Unis pour exercer des activités professionnelles (visa B-1), pour celles qui visitent le pays en tant que touristes (visa B-2), ou une combinaison des deux (visa B-1/B2). 

Tous les demandeurs doivent présenter une preuve de fonds suffisants pour couvrir leurs dépenses, une preuve de leurs liens économiques et sociaux à l’étranger et une preuve que leur résidence permanente se trouve en dehors des États-Unis. 

Aussi appelés les visas de non immigrant, les visas de travailleur temporaire autorisent les demandeurs à résider et à travailler aux États-Unis pendant que leur carte de résident permanent, aussi connue sous le nom de carte verte (Green Card, en anglais), est en cours de traitement.  

Un certain nombre de catégories de visa sont accessibles aux personnes qui souhaitent travailler aux États-Unis. Chaque catégorie est spécifiquement adaptée à un type d'activité professionnelle en particulier. La plupart des expatriés font une demande de visa H-1B ou de visa L. Le visa H-1B est destiné aux personnes qui occupent un emploi dans des professions spécialisées. En d’autres mots, il s’agit des travailleurs qui ont des compétences et des connaissances particulières et qui ont fait des études supérieures. Le visa L est destiné aux employés de sociétés internationales qui ont été transférés dans une succursale aux États-Unis. 

Pour avoir droit au séjour permanent, les expatriés ont besoin que quelqu'un dépose une requête pour eux ou les parraine. Le plus souvent, il s’agit d’un employeur ou d’un membre de la famille aux États-Unis qui doit remplir les formulaires adéquats pour confirmer son parrainage. Si la requête est validée, les expatriés peuvent ensuite faire la demande de séjour permanent. La carte verte donne également le droit de travailler aux États-Unis. 

La procédure se divise en trois parties lorsqu'on fait une demande par le biais d'un emploi : obtenir un certificat de travail, remplir une demande d’immigration et, enfin, envoyer la demande de séjour permanent. 

Les expatriés qui occupent un emploi aux États-Unis peuvent résider dans le pays avec un visa de travailleur temporaire pendant que leur visa d’immigrant est en cours de traitement. Autrement, ils peuvent attendre la validation finale dans leur pays d’origine et émigrer après cela.