Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Aux États-Unis, l’instruction obligatoire débute à l’âge de cinq ans, lorsque l’enfant commence l’école maternelle. Cependant, la plupart des enfants vont à la crèche à l’âge de trois ou quatre ans. 

Le système éducatif aux États-Unis varie considérablement d'un état à l’autre.  Dans la plupart des secteurs scolaires, le système est divisé en trois niveaux : l’école élémentaire de l’école maternelle au CM2 (5th Grade), le collège (middle school) de la sixième (6th grade) à la quatrième (8th grade) et le lycée (high school) de la troisième (9th grade) à la terminale (12th grade). 

Dans la plupart des états, il est obligatoire pour les enfants d’aller à l’école au moins jusqu’à l’âge de 16 ans mais, dans beaucoup de cas, les adolescents poursuivent leurs études jusqu’à l’obtention de leur diplôme. Dans d’autres états, la scolarité est obligatoire jusqu’à la fin du lycée. 

Les élèves expatriés ont le droit de fréquenter une école publique dans leur région. Étant donné que les écoles publiques aux États-Unis sont généralement financées par les impôts fonciers, les expatriés constateront que les écoles situées dans les banlieues les plus fortunées sont probablement dotées des meilleures infrastructures. 

Bien que le niveau d’enseignement public aux États-Unis varie considérablement, les familles expatriées peuvent tirer profit de ce système. Premièrement, le coût de l’enseignement public est minime. Il se limite en général aux manuels, aux fournitures et autre matériel. Le contraste est frappant par rapport aux frais élevés des écoles privées et internationales. Deuxièmement, étant donné que le placement scolaire est déterminé par la localisation géographique, l’enseignement public est un moyen facile pour les expatriés d’apprendre à connaître d’autres familles qui vivent aux alentours. 

Pour les expatriés qui envisagent de déménager aux États-Unis sur le long terme, envoyer leurs enfants dans une école publique aidera probablement ces derniers à nouer des liens avec un groupe d’enfants américains plus varié et représentatif. 

 

Les charter schools et les magnet schools

Le système d’enseignement public comprend également des charter schools et des magnet schools. Ces écoles bénéficient de financements publics mais elles sont considérées comme étant plus diversifiées et proposent un enseignement plus personnalisé. Les charter schools suivent le programme scolaire de l’état mais elles sont autogérées, ce qui veut dire qu’elles sont en général plus innovantes et flexibles que les écoles publiques traditionnelles. Les magnet schools ont un programme scolaire spécialisé qui se concentre sur un domaine en particulier, tel que les arts, les sciences ou les langues. 

Ces deux types d’écoles constituent une bonne option pour les parents qui cherchent un niveau d’enseignement abordable et élevé pour leurs enfants. Ceci étant dit, l’admission peut être compétitive et les listes d’attente peuvent être longues. Des systèmes de loterie sont souvent utilisés afin de faire la sélection.

De manière générale, le niveau d’enseignement maintenu dans les écoles privées est meilleur que celui maintenu dans les écoles publiques. Les écoles privées aux États-Unis n’ont pas à se conformer aux directives du gouvernement en matière d’enseignement. Par conséquent, les enseignants ont plus de liberté pour personnaliser le programme scolaire et mettre en pratique des méthodes d’enseignement variées. 

En raison du fait que les écoles privées facturent des frais de scolarité plus élevés, ces institutions ont en général les moyens de se doter de meilleures infrastructures et de proposer un plus large choix d’activités extra-scolaires. Elles peuvent également offrir plus de soutien aux élèves qui ont des besoins particuliers. 

Contrairement aux écoles publiques, l’obtention d’une place dans une école privée aux États-Unis n’est pas déterminée par la localisation géographique. Les enfants qui vivent en dehors de la localité peuvent se voir attribuer une place dans l’école et les écoles privées sont souvent dotées d’un internat. 

Les parents expatriés qui espèrent pouvoir envoyer leur enfant dans une des écoles privées américaines les plus prisées doivent avoir conscience que la compétition pour les places peut être rude et que les écoles sont très sélectives en ce qui concerne les élèves qu’elles acceptent.

Beaucoup d’expatriés qui n’envisagent de séjourner aux États-Unis que pendant quelques années font le choix d’envoyer leurs enfants dans des écoles internationales. Ces écoles enseignent des programmes scolaires en anglais ou dans la langue du pays qui parraine l’école. Certaines écoles internationales proposent une filière bilingue. Il existe des écoles qui proposent les programmes scolaires britannique, français, japonais et allemand, ainsi que le baccalauréat international, mondialement reconnu. 

Les écoles internationales se situent dans toutes les grandes villes américaines dont New York, Boston, Washington D.C. et Los Angeles. 

Les expatriés qui espèrent pouvoir envoyer leurs enfants dans une école internationale doivent avoir conscience que certaines écoles privées ont de longues listes d’attente et que les demandes d’inscription doivent être effectuées bien à l’avance. Les frais de scolarité dans les écoles internationales peuvent être très élevés. Il est donc conseillé aux expatriés de veiller à ce que leur budget tienne compte de cette dépense avant de s’engager sur cette voie.