Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour le Kenya

Peu importe qu'une personne voyage au Kenya pour les vacances ou qu’elle envisage de s'y installer à long terme, la plupart des ressortissants étrangers doivent avoir un visa pour aller au Kenya. Le type de visa dépend de la raison pour laquelle la personne se trouve dans le pays et la durée de son séjour.  

Les expatriés qui déménagent au Kenya suite à une offre d’emploi recevront très probablement de l’aide de la part de leur employeur pour obtenir leur visa.  

Seuls les citoyens de quelques pays peuvent entrer sur le territoire kenyan sans visa. Cependant, la plupart des étrangers doivent faire une demande de visa au préalable. 

En fonction de leur nationalité, certains peuvent obtenir un visa à leur arrivée, tandis que d’autres doivent obtenir un visa avant de voyager au Kenya. Bien qu'il soit possible de déposer une demande de visa touristique auprès de la mission diplomatique kenyane de son pays d’origine, la procédure peut être longue. Le moyen le plus simple, et de loin, d’obtenir un visa touristique est par le biais du système d’eVisa en ligne au moins sept jours avant de voyager au Kenya.  

Les visas touristiques sont valables trois mois à partir de la date d’entrée sur le territoire, après quoi ils peuvent être prolongés une fois pour trois mois supplémentaires.  

Toute personne non kenyane qui souhaite séjourner dans le pays pendant plus de six mois doit obtenir ce qu'on appelle un permis de travail/séjour avant d’arriver au Kenya. Il existe plusieurs classes de permis pour répondre à chaque raison pour laquelle une personne est susceptible de s’installer au Kenya. Elles couvrent tout le monde, des personnes en mission à court terme aux retraités.  

La liste des documents requis diffère selon la classe de visa spécifique pour laquelle l’expatrié effectue une demande. Par ailleurs, les exigences évoluent régulièrement. Il est donc conseillé aux expatriés de consulter les sources gouvernementales officielles.  

Les expatriés qui déménagent au Kenya pour le travail se rendront souvent compte que leur employeur prend en charge les frais de la demande de visa et les aide à fournir les documents nécessaires.  

Les types de permis de travail pour le Kenya les plus courants sont les suivants :  

  • Les permis de classe D
    Ce permis concerne les personnes qui déménagent au Kenya pour un emploi spécifique pour un seul employeur, y compris les personnes qui déménagent dans le cadre d'un transfert intra-entreprise et les travailleurs humanitaires employés par une ONG reconnue.  

    L’employeur doit fournir les documents qui prouvent que le demandeur a des compétences et des qualifications qu’il ne peut pas trouver chez la main-d'œuvre kenyane et que l’employé peut être bénéfique à l'entreprise kenyane.  

  • Les permis de classe G
    Les permis de classe G sont délivrés aux expatriés qui envisagent soit de créer une entreprise au Kenya, soit d’investir dans un commerce spécifique. 

  • Les permis de classe K
    Ce permis est à destination des étrangers indépendamment fortunés qui ont plus de 35 ans et qui souhaitent s'installer au Kenya. Afin d’obtenir un permis de classe K, la personne doit fournir la preuve qu’elle a les fonds suffisants pour subvenir à ses besoins pendant qu’elle séjourne dans le pays.