Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Les expatriés qui vont en Malaisie, que ce soit à des fins professionnelles ou pour des vacances, doivent obtenir un visa. Cependant, les ressortissants de certains pays n'ont pas besoin de visa pour aller en Malaisie pour des visites à court terme dans le cadre du tourisme ou pour le travail. Les personnes qui souhaitent vivre et travailler en Malaisie pour une période prolongée doivent obtenir un visa de séjour ou un permis de travail avant leur arrivée. 

Il existe trois différents types de visa pour la Malaisie, à savoir les visas à entrée unique, les visas à entrées multiples et les visas de transit. Les ressortissants de certains pays peuvent faire une demande de visa à leur arrivée, mais, en général, la demande de visa doit se faire à l’ambassade ou au consulat malaisien(ne) avant le départ.  

Un visa à entrée unique est normalement valable pour une entrée dans les trois mois qui suivent la date de délivrance. Les visas à entrées multiples sont délivrés aux visiteurs étrangers qui souhaitent voyager à l’intérieur et à l’extérieur de la Malaisie un certain nombre de fois, et ils sont normalement destinés à des fins professionnelles ou gouvernementales officielles. Les visas à entrées multiples sont normalement valables pour une période allant de trois à 12 mois à partir de la date de délivrance. Les visas de transit pour la Malaisie sont destinés aux personnes qui transitent par la Malaisie pour se rendre vers d’autres pays. 

A leur arrivée en Malaisie, les passeports des touristes sont tamponnés avec un laissez-passer de visite sociale (Social Visit Pass, en anglais), dont la validité dépend de la nationalité de la personne.  Les titulaires d’un Social Visit Pass ne sont pas autorisés à occuper un emploi en Malaisie.  

Les expatriés qui souhaitent travailler et vivre en Malaisie de manière permanente peuvent faire une demande de séjour en Malaisie s'ils correspondent à certaines catégories, telles que : être un investisseur à valeur nette élevée, posséder des compétences exceptionnelles, être marié(e) à un(e) malaisien(ne), répondre aux critères d’un système à points. Les points sont attribués selon l’âge, les qualifications et les compétences linguistiques.  

Le programme Malaysia My Second Home

Le programme Malaysia My Second Home (MM2H) a été mis en place par le gouvernement malaisien afin d’autoriser les ressortissants étrangers à passer leur retraite ou à vivre en Malaisie sur le long terme.  Le programme invite les étrangers à obtenir le statut de résident pour le demandeur ainsi que pour sa famille/ses ayants droit.  

Dans le cadre du programme, les demandeurs obtiennent un laissez-passer de visite valable dix ans et un visa à entrées multiples, renouvelable tous les dix ans. À moins qu'une autorisation spécifique ne soit demandée, les expatriés ne sont pas autorisés à occuper un emploi dans le cadre de ce programme et sont dans l’obligation de payer un acompte fixe dans une banque malaisienne locale. Les fonds doivent être conservés à la banque pendant la période de validité du visa. 

Les expatriés qui souhaitent travailler en Malaisie doivent obtenir un permis de travail. Il s’agit d'une procédure souvent longue et compliquée.  

Il existe actuellement des limites sur le nombre de travailleurs étrangers qu’une entreprise malaisienne peut embaucher. Si elle souhaite embaucher des travailleurs étrangers, l’entreprise doit prouver au gouvernement que le poste est d’importance vitale et qu'il ne peut pas être occupé par un habitant local. L’autorisation d’embauche est accordée par différentes agences de régulation conjointement avec le Département de l’immigration, en fonction de l'industrie et de la nature du travail que l’étranger entreprendra. Une fois que l’autorisation est donnée, l’entreprise peut entamer la procédure de demande de permis de travail au nom de l’expatrié.