Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour la Thaïlande

La plupart des ressortissants étrangers qui se rendent en Thaïlande sont dans l'obligation d’avoir un visa, peu importe qu'ils viennent dans le pays en tant que touristes ou qu'ils envisagent d’y séjourner à long terme. Heureusement, la procédure d’obtention des visas pour la Thaïlande est relativement simple. 

Certains documents demandés par les autorités de l’immigration thaïlandaises doivent être traduits en anglais ou en thaï. Par ailleurs, tout document traduit en anglais doit être authentifié.  

Les citoyens de certains pays sont exemptés de visa touristique pour la Thaïlande pour des séjours allant jusqu’à 15, 30 ou 90 jours. La durée autorisée des séjours sans visa dépend de la nationalité de chaque personne et du mode d’entrée en Thaïlande. 

Les visiteurs qui souhaitent séjourner pour des périodes plus longues doivent obtenir un visa touristique thaïlandais. Ces visas sont valides pour une ou plusieurs entrées et permettent aux titulaires de séjourner dans le pays pendant 30 jours supplémentaires.  

Afin d’obtenir un visa touristique, les demandeurs doivent présenter une preuve de voyage retour et une preuve de fonds suffisants pour la durée du séjour.  

Il existe une multitude de visas de non immigrant pour les personnes qui souhaitent séjourner en Thaïlande pour des périodes prolongées. Ces visas couvrent une vaste majorité de situations, y compris les étrangers qui se rendent en Thaïlande pour faire du bénévolat ou étudier, ou les personnes qui envisagent de travailler ou d'investir dans le pays.  

Il est conseillé aux expatriés de consulter l’ambassade thaïlandaise locale pour connaître les dernières exigences en matière de types de visa spécifiques. 

 

Les visas B

Les expatriés qui ont l’intention de travailler pour une entreprise, exercer des activités professionnelles ou enseigner l’anglais doivent obtenir un visa B. Les employeurs fournissent d’ordinaire de l’aide aux employés expatriés qui se rendent dans le pays avec ce type de visa. 

Il est important de noter qu’il est probable que les expatriés qui souhaitent faire une demande de permis de travail pour la Thaïlande doivent d’abord obtenir un visa B.  

 

Les visas O

Les visas O sont accordés aux époux et personnes à charge des citoyens thaïlandais et aux étrangers qui souhaitent faire du bénévolat en Thaïlande. 

Il est aussi possible pour les personnes à charge d'un expatrié qui déménage ou qui vit en Thaïlande d'obtenir ce type de visa. Les demandeurs doivent présenter des certificats de naissance et de mariage pour prouver leur lien de parenté avec le titulaire du visa existant ou avec le citoyen thaïlandais.  

Les bénévoles doivent présenter une lettre d’approbation de la part de l’agence pour laquelle ils travailleront, ainsi qu'une copie du certificat d'enregistrement de l’agence. 

 

Les visas OA

Le visa de catégorie OA est un visa de long séjour pour les retraités de plus de 50 ans qui souhaitent vivre en Thaïlande. En plus des exigences standard, les demandeurs doivent prouver qu'ils ont des fonds annuels suffisants et ils doivent se soumettre à un contrôle de leurs antécédents criminels et à un bilan de santé. 

La liste des exigences pour ce visa est assez longue. Il est conseillé aux expatriés de consulter l’ambassade thaïlandaise de leur pays. 

Dans beaucoup de cas, l’entreprise qui sponsorise l’expatrié fait la demande de permis de travail au nom de l’employé. Pour les expatriés qui ne bénéficient pas de ce soutien, il peut être préférable de faire appel aux services d'un consultant en immigration. En effet, la procédure de permis de travail pour la Thaïlande peut être laborieuse puisque plus d'un département du gouvernement est impliqué. 

Les expatriés qui envisagent de travailler en Thaïlande doivent arriver dans le pays avec un visa de non immigrant. Cependant, avant de pouvoir commencer à travailler, les expatriés doivent obtenir un permis de travail auprès du Ministère du travail thaïlandais. Après avoir obtenu un emploi et le visa adéquat et après être arrivé, un expatrié doit obtenir un permis de travail pour la Thaïlande afin de travailler dans le pays. 

Une fois arrivés en Thaïlande, les nouveaux arrivants doivent faire une demande de permis de travail temporaire auprès du Département de l’emploi, qui supervise le Ministère du travail. Après avoir reçu leur permis de travail temporaire, les demandeurs ont ensuite une plage de temps limitée pour faire une demande de visa à long terme, appelé extension de permis de séjour, auprès des services de l'immigration. Ce permis est valable un an maximum, après quoi il faut faire une demande d’extension.  

Le traitement des demandes de permis de travail peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il est donc important que les expatriés agissent tôt, qu'ils fassent preuve de patience et qu'ils veillent à ce que leur visa n’expire pas pendant ce temps.