Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Thailand

Les services de santé en Thaïlande

De manière générale, la qualité des services de santé en Thaïlande est élevée, bien que le pays soit confronté à un problème médical unique en son genre : la plupart des médecins du pays sont des spécialistes. À ce titre, il peut être difficile de trouver un médecin généraliste fiable pour soigner les problèmes médicaux mineurs. 

Les soins sont moins onéreux en Thaïlande, en comparaison avec ce qui est observé aux États-Unis et en Europe occidentale. Bien que les étrangers qui travaillent en Thaïlande aient accès aux soins publics gratuits, la plupart des expatriés optent pour des soins privés, étant donné que les établissements privés proposent des soins plus rapides et de qualité plus élevée. 

Consultez nos couvertures d’assurance santé internationale pour les
particuliers, les professionnels, les étudiants et les familles.

Le régime de couverture maladie universelle (UCS pour Universal Coverage Scheme, en anglais) fournit des services de santé publics gratuits par le biais du Ministère de la santé publique. Les expatriés qui travaillent en Thaïlande sont couverts par le UCS et leur cotisation au régime est déduite de leur salaire. Une fois inscrits au régime, les nouveaux arrivants sont assignés à des hôpitaux où ils recevront des soins. 

Bien que les médecins dans les hôpitaux publics soient très compétents, les délais d’attente pour recevoir des soins peuvent être lents et l’équipement médical est souvent obsolète. Le fait que les soins soient limités aux hôpitaux spécifiques auxquels les patients sont assignés constitue un autre problème. 

Les soins privés en Thaïlande sont de qualité supérieure et les hôpitaux privés disposent de personnel hautement qualifié, ainsi que d'infrastructures médicales sophistiquées. Bien que les soins privés thaïlandais soient beaucoup plus onéreux que les soins publics, cela reste tout de même relativement moins cher que le coût des services médicaux équivalents aux États-Unis et en Europe occidentale. La Thaïlande est donc devenue une destination de plus en plus prisée pour le tourisme médical. 

De nombreux expatriés préfèrent les services de santé privés pour plusieurs raisons : la qualité des soins est en général plus élevée, les expatriés ont plus de choix en ce qui concerne l’endroit où ils sont soignés, les délais d’attente pour recevoir des soins sont plus courts et les établissements privés disposent d’une proportion plus élevée de personnel anglophone. Étant donné que les hôpitaux privés exigent souvent une preuve de fonds si un patient n’est pas assuré, les personnes qui n’ont pas d’assurance santé internationale sont susceptibles d’être confrontées à des retards pour recevoir des soins. 

Les pharmacies sont très courantes dans les centres urbains de la Thaïlande, mais leur nombre est rare dans les régions rurales. 

Beaucoup de médicaments qui sont indisponibles sans ordonnance dans les pays occidentaux peuvent être achetés sans ordonnance dans une pharmacie thaïlandaise.  

Beaucoup de pharmaciens thaïlandais parlent anglais et les pharmacies sont ouvertes jusqu’à tard le soir. Certaines pharmacies sont ouvertes 24 h/ 24 dans des villes telles que Bangkok. Des pharmacies sont également rattachées à de nombreux hôpitaux. 

La Thaïlande présente quelques risques sanitaires. Dans certains régions, il y a un risque de contracter des maladies véhiculées par des moustiques comme l’encéphalite japonaise, le paludisme et la dengue. Il est conseillé aux expatriés de prendre des comprimés antipaludéens et également d’éviter les piqûres de moustique en dormant sous une moustiquaire et en portant des pantalons et des t-shirts à manches longues. Outre les moustiques, il faut faire attention de ne pas attraper la typhoïde, qui peut être contractée par de la nourriture ou de l’eau contaminée. 

Autrement, la pollution élevée de l’air constitue un autre risque sanitaire dans certaines villes thaïlandaises comme Bangkok. Elle peut aggraver les pathologies respiratoires.

Les infrastructures de transport d’urgence en Thaïlande ne sont pas encore tout à fait développées et les délais d’intervention dans les zones urbaines sont entravés par le volume du trafic. De manière concrète, cela signifie qu'il peut être plus rapide pour les expatriés de se rendre dans les établissements de soins par leurs propres moyens. 

Lorsqu’ils contactent une ambulance, il est possible que les expatriés soient confrontés à des problèmes de barrière linguistique étant donné que les opérateurs des services d’urgence gouvernementaux ne parlent pas forcément anglais. Il existe des ambulances privées qui répondent aux besoins des anglophones et certaines hôpitaux disposent de leurs propres ambulances. 

Le numéro de service d’urgence médicale est le 1669. Le 191 permet de contacter la police et le 1155 est le numéro d’urgence dédié à l'assistance aux étrangers en Thaïlande.