Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

L’enseignement au Mozambique se divise en trois niveaux : l’enseignement primaire, l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur.  

Bien que le pays ait un système éducatif national fonctionnel, beaucoup de programmes scolaires dépendent des financements internationaux.  L’analphabétisme et les faibles taux de réussite constituent deux défis majeurs au Mozambique. Par conséquent, très peu d’expatriés font le choix d’envoyer leurs enfants dans des écoles publiques. Ils préfèrent les envoyer dans des écoles internationales. 

La scolarité est obligatoire à partir de l’âge de six ans et ce pendant les sept premières années de la scolarité. Les taux de décrochage scolaire sont élevés - moins de 50 % des enfants finissent l’école primaire et moins de 10 % s’inscrivent pour les deux dernières années de l'enseignement secondaire.  

La langue d’instruction dans les écoles publiques au Mozambique est le portugais, ce qui crée une barrière de la langue pour beaucoup d’expatriés. Les écoles publiques sont gratuites, mais elles souffrent d'un manque de ressources. Les parents doivent fournir les manuels, les uniformes et autres suppléments. 

En raison d'un nombre de places insuffisant, l’école se déroule sur deux ou trois sessions par jour. Certains enfants vont à l'école le matin et d’autres l’après-midi. Les sessions sont courtes afin de pouvoir accueillir autant d’élèves que possible, ce qui résulte naturellement en un niveau d’enseignement superficiel. Les forts taux d'absentéisme parmi les élèves, les enseignants et les directeurs d’école aggravent la situation. 

Le Mozambique compte un certain nombre d’écoles internationales. Ces écoles enseignent le programme scolaire d’un pays étranger ou un programme reconnu mondialement comme le baccalauréat international. 

La langue d'instruction est l’anglais dans la majorité des écoles, mais il existe aussi des écoles internationales portugaises et françaises. Les écoles internationales enseignent en général dans la langue associée à leur pays d'origine. 

La plupart des écoles internationales du Mozambique sont regroupées à Maputo et Beira, et quelques-unes sont éparpillées dans d’autres régions du pays. 

Les expatriés doivent prendre en considération le fait que la demande est élevée et que les places sont limitées. Faire une demande d’admission doit être l’une des priorités principales avant le déménagement au Mozambique. Les frais de scolarité varient considérablement. Les meilleures écoles internationales exigent des frais élevés. Afin de couvrir ces frais, il est conseillé aux expatriés qui déménagent au Mozambique pour le travail  d’essayer de négocier une allocation scolaire dans le cadre des avantages sociaux octroyés pour leur déménagement.