Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Malgré le fait que le Vietnam soit un pays en voie de développement, il bénéficie d’un bon niveau d’enseignement et le taux d’alphabétisme est de 90 %. 

Cependant, en dehors des villes principales, les écoles ont tendance à souffrir d'un manque de ressources et de personnel. Toutefois, étant donné que les expatriés ont le droit de bénéficier du système éducatif public, beaucoup optent pour cette option, en particulier dans les centres urbains, car elle permet d’économiser grandement en comparaison avec les frais élevés liés aux écoles internationales.

Pour les personnes qui en ont les moyens, le Vietnam offre beaucoup de choix en matière d’enseignement international. Afin de répondre aux demandes de la population expatriée grandissante, le nombre d’écoles internationales dans le pays a augmenté.

Les ressortissants étrangers qui vivent et travaillent au Vietnam de manière légale ont le droit d'envoyer leurs enfants dans des écoles publiques vietnamiennes. Bien que cela soit une excellente opportunité pour les enfants de s’assimiler culturellement en côtoyant des élèves locaux, il faut garder à l’esprit que cela s'accompagne de certaines difficultés. 

Premièrement, beaucoup d’élèves expatriés constateront que les méthodes d’enseignement utilisées dans les écoles publiques au Vietnam sont différentes : les élèves sont censés étudier en silence et passivement, ce qui est en contradiction avec les méthodes d’apprentissage plus innovantes et les discussions actives en classe qui sont encouragées dans les cultures occidentales. 

Cependant, la situation évolue peu à peu et un petit nombre d'écoles à Hô Chi Minh s’affranchissent des méthodes d’enseignement vietnamiennes traditionnelles et offrent un environnement d’apprentissage plus dynamique et fondé sur la pensée critique. Ces écoles plus modernes ont généralement de très longues listes d’attente.

Les écoles internationales au Vietnam sont un phénomène assez nouveau - la plus ancienne école internationale du pays a été créée il y a 30 ans - mais ces quelques dernières décennies, beaucoup de nouvelles écoles internationales sont apparues afin de répondre à la demande du marché et pourvoir aux besoins de la population expatriée en forte croissance dans le pays.  

Les meilleures écoles internationales emploient en général des anglophones natifs ou des personnes qui ont été formées dans le pays avec lequel l’école en question est affiliée. L’un des atouts majeurs de ces institutions est qu’elles suivent le programme scolaire d'un pays en particulier ou un programme scolaire reconnu mondialement comme le baccalauréat international. 

Les écoles internationales les plus prisées au Vietnam ont tendance à recevoir un trop grand nombre d’inscriptions et les listes d’attente sont longues. Il est donc préférable de faire la demande d’inscription aussi tôt que possible. Heureusement, la plupart des écoles internationales au Vietnam acceptent des demandes d’inscription au cours de l’année scolaire afin de s’adapter à la mobilité de la population expatriée vivant dans le pays.  

Les conditions d’admission dans les écoles internationales au Vietnam varient. Certaines font passer des examens d’entrée qui évaluent les compétences des élèves potentiels en mathématiques et en anglais.  Dans d’autres cas, il peut être demandé aux élèves et aux parents de se présenter à un entretien.

Les répercussions financières constituent l'inconvénient majeur des écoles internationales au Vietnam.  Les frais de scolarité sont élevés et des frais additionnels sont facturés pour des services tels que le transport en bus, les déjeuners à la cafétéria, les uniformes, les activités extra-scolaires et les sorties scolaires. Il est donc conseillé aux expatriés qui font le choix d’envoyer leur enfant dans une école internationale eu Vietnam de prendre les dispositions nécessaires en négociant une allocation scolaire dans le cadre de leur contrat de travail.