Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour
l’Afrique du Sud

La plupart des personnes qui déménagent en Afrique du Sud doivent avoir un visa. Les citoyens de pays exemptés de visa, tels que le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis, sont autorisés à séjourner dans le pays pendant 90 jours du moment que c’est dans le cadre du tourisme ou à des fins professionnelles.  

Toute personne qui n’est pas issue d'un pays exempté de visa, ainsi que toute personne qui souhaite séjourner en Afrique du Sud pour une période prolongée dans l’intention d’étudier, de faire du bénévolat ou de travailler, doit faire une demande de visa au préalable à l’ambassade sud-africaine la plus proche. 

Les réglementations en matière d’immigration en Afrique du Sud sont connues pour changer du jour au lendemain. Par conséquent, il est conseillé à toute personne qui prépare un déménagement de garder un œil sur les dernières informations du Ministère de l’intérieur.   

Malgré quelques améliorations dans le système, les procédures d’immigration sud-africaines sont connues pour leur lenteur et les règlementations sont souvent sujettes à interprétation. Puisque les demandes ne sont pas basées sur un système de points, mais plutôt évaluées au cas par cas, il est de plus en plus difficile de se frayer un chemin dans la procédure de demande. Les expatriés peuvent souhaiter consulter un professionnel de l’immigration agréé qui aura connaissance des dernières évolutions dans ce domaine et qui sera en mesure de fournir les meilleurs conseils. 

Les expatriés qui envisagent de séjourner en Afrique du Sud pendant plus de 90 jours doivent obtenir un visa de séjour temporaire. Il existe plusieurs possibilités en fonction de la raison pour laquelle une personne se rend dans le pays et de ce qu’elle a l’intention d’y faire. Parmi les visas de séjour temporaire, on trouve les suivants : les visas conjugaux, les visas pour partenaires, les visas pour personnes à charge, les visas pour retraités, les visas étudiants, les visas pour compétences exceptionnelles et les visa de travail général. Ces visas sont accordés pour des durées de deux ou cinq ans.  

Tous les types de visa de séjour temporaire n’autorisent pas le titulaire à travailler en Afrique du Sud.  

Étant donné que l’Afrique du Sud a un taux de chômage élevé, être employé en tant qu’étranger n’est pas chose aisée. Le principal critère pour obtenir n’importe quel type de visa de travail est qu'un citoyen sud-africain ne doit pas être qualifié pour exercer la fonction au même titre que le candidat. Il n’est pas évident de savoir quels sont les documents nécessaires pour faire office de preuves, et la réussite d’une candidature se décide à la discrétion du Ministère de l'intérieur. Pour cette raison, il est préférable que les demandeurs aient un employeur qui les sponsorise et qui élabore leur demande de visa.  

Les principaux types de visa de travail sont les suivants : 

Afin de faire une demande de visa de travail général, les expatriés doivent être en possession d'une promesse d’embauche de la part d’un employeur sud-africain.  Ces visas sont délivrés pour la durée du contrat de travail, pour une période n’excédant pas cinq ans. 

Les employeurs doivent prouver qu’ils n'ont pas pu trouver un candidat sud-africain ou un résident permanent pour ce poste. Les expatriés employés sont également dans l’obligation de fournir une preuve de leurs compétences et de leurs qualifications. De plus, les expatriés employés ne sont pas autorisés à gagner moins que le salaire moyen et de bénéficier de plus d'avantages que les habitants locaux employés sur des postes similaires. 







Ce visa permet aux étrangers qui travaillent dans certaines industries de se rendre en Afrique du Sud sans être en possession d'une promesse d’embauche du moment qu’ils ont les qualifications nécessaires énumérées dans la liste de compétences exceptionnelles du gouvernement.  

A l'instar du visa de travail général, les visa de travail pour compétences exceptionnelles sont délivrés pour une période n’excédant pas cinq ans. Les expatriés qui sont en possession de ce type de visa doivent prouver aux autorités qu'ils ont obtenu un emploi dans les 12 mois qui suivent la date de délivrance du visa. Les secteurs identifiés dans la liste de compétences exceptionnelles comprennent l'agriculture, l’architecture, les emplois spécialisés dans la finance, les technologies de l'information et de la communication, la science et la médecine. 

Les expatriés qui sont mutés vers la filiale sud-africaine d'une entreprise multinationale doivent obtenir un visa de transfert intra-entreprise.  Ce visa est octroyé pour un maximum de quatre ans. Les documents nécessaires comprennent un contrat de travail et des lettres du bureau d'origine en dehors de l’Afrique du Sud et du bureau qui les accueille dans le pays.  

Ce visa est plutôt simple à obtenir puisque la plupart des entreprises qui font la demande au nom de l’employé expatrié ont déjà effectué cette procédure à maintes reprises par le passé.  











Après avoir vécu en Afrique du Sud pendant un certain temps, les expatriés peuvent postuler pour obtenir le statut de résident permanent. La procédure varie selon la raison pour laquelle une personne souhaite rester en Afrique du Sud. En général, la demande de séjour permanent prend entre un et trois ans, mais de nombreux témoignages font état d'un délai de traitement encore plus long.  

L’avantage principal du statut de résident permanent est qu'il est valide pour toute la vie et qu’à aucun moment il n’est nécessaire de le renouveler une fois obtenu.