Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

L’Espagne est un état membre de l’espace Schengen. Par conséquent, beaucoup de ressortissants étrangers n'ont pas besoin de visa pour effectuer des visites de courte durée ou des voyages d’affaires. Cependant, les ressortissants des pays qui ne sont pas sur la liste d’exemption de visa doivent faire une demande de visa avant d’arriver en Espagne.  

Afin de pouvoir vivre et travailler en Espagne, certains expatriés, selon leur nationalité, doivent obtenir un permis de séjour et de travail. Les ressortissants de l’Union européenne (UE) n’ont pas besoin de permis de séjour ou de travail pour vivre et travailler en Espagne.Toutefois, s'ils séjournent dans le pays pendant plus de trois mois, ils doivent s’enregistrer en tant que résidents.  

work visa

Les citoyens de l’UE, de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et les ressortissants des pays qui figurent sur la liste de voyage désignée par le gouvernement espagnol sont autorisés à entrer sans visa et ont le droit de séjourner pendant 90 jours. Il faut simplement être en possession d’un passeport qui soit valide trois mois après la dernière date du voyage. 

Les citoyens des pays qui ne figurent pas sur la liste doivent faire une demande de visa Schengen pour aller en Espagne à des fins touristiques ou professionnelles. Le visa autorise des séjours allant jusqu’à 90 jours. 

Les ressortissants de pays hors UE qui souhaitent travailler en Espagne doivent obtenir un permis de séjour et un permis de travail. Il existe deux principaux types de permis de travail en Espagne : le Cuenta Ajena pour les personnes qui ont un contrat spécifique avec une entreprise en particulier, et le Cuenta Propia pour les travailleurs indépendants.

La demande de permis de travail Cuento Ajena  est en général effectuée par l’entreprise qui embauche. Une fois l’emploi obtenu et le contrat négocié, l’employeur demande au futur employé de fournir certains documents et envoie la demande de permis de travail au Ministère du travail espagnol au nom de l’employé. 

Après validation du permis de travail, l’employeur envoie à l’expatrié une attestation de validation qui doit contenir un tampon officiel. Ensuite, le demandeur doit rassembler et envoyer tous les documents requis pour faire une demande de visa de travail et de séjour auprès de l'ambassade espagnole la plus proche.  Les expatriés doivent garder à l’esprit que beaucoup de ces documents doivent être traduits en espagnol et certifiés.  

Si le permis de travail et de séjour est octroyé, le demandeur peut alors prendre des dispositions pour arriver en Espagne dans le délai imparti par le visa. Les expatriés bénéficient en général de trois mois pour le faire. 

Une fois arrivé en Espagne avec son visa, l’expatrié peut aller récupérer son titre de travail et de séjour. Il s’agit d'une procédure administrative simple qui nécessite seulement un formulaire de demande et un passeport. La demande de titre de travail et de séjour doit être effectuée dans les 30 jours qui suivent l’arrivée au bureau national des étrangers (Oficina de Extranjeros) ou à la préfecture de police.  

Les personnes qui emménagent en Espagne en tant que personnes à charge ou non actifs doivent seulement faire une demande de permis de séjour. Ils n'ont pas besoin d’un permis de travail et de séjour. Ce permis est en grande partie lié à la validité du permis de travail obtenu par le/la partenaire du demandeur.