Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Obtenir un visa pour la Turquie

Qu'ils se rendent en Turquie pour les vacances ou à des fins professionnelles, tous les visiteurs sont dans l’obligation d'obtenir un visa avant leur arrivée. Les personnes qui souhaitent vivre et travailler en Turquie sur le long terme doivent obtenir un permis de séjour et de travail. Tous les visiteurs ont besoin d’un passeport valable pendant encore au moins six mois après la date d’arrivée en Turquie. 

Dans le passé, il était possible pour les ressortissants d'un certain nombre de pays d’obtenir un visa à leur arrivée en Turquie. Cependant, ces dernières années, les autorités ont modifié les conditions d’entrée, ce qui signifie que tous les voyageurs doivent désormais faire une demande de visa en ligne avant de voyager en Turquie. La nouvelle procédure de demande d’e-Visa est simple et il est désormais possible d'obtenir un visa touristique ou d’affaires assez facilement et rapidement.  

Il était auparavant possible de quitter la Turquie au bout de 90 jours, puis de revenir dans le pays immédiatement après pour une période supplémentaire de 90 jours. Cependant, les autorités turques ont modifié cette règle. Les visiteurs ne peuvent séjourner en Turquie que pour un total de 90 jours sur une période de 180 jours. Il n’est pas nécessaire que les jours soient consécutifs, mais il n’est pas possible de dépasser ce nombre. La loi affecte directement les expatriés qui auparavant résidaient en Turquie avec un visa touristique et faisaient la « course aux visas » en quittant le pays temporairement tous les 90 jours pour renouveler leurs privilèges. 

Les personnes qui dépassent la date d’expiration de leur visa sont soumises à des interdictions et des amendes. 

En général, les expatriés qui souhaitent travailler en Turquie doivent d’abord obtenir un emploi puis un permis de séjour et de travail avant d’arriver dans le pays. Les permis de travail pour la Turquie sont délivrés soit par le Ministère du travail et de la sécurité sociale (à l’intérieur des frontières turques), soit par le Consulat de la République de Turquie, à l’étranger.  

Faire une demande de permis de travail implique une double procédure de demande dans le sens où l’employé expatrié et l’employeur qui sponsorise doivent tous deux envoyer une demande, accompagnée des documents requis, aux autorités compétentes et dans un délai de dix jours l'un de l’autre. L’employé est dans l’obligation d’envoyer sa demande au consulat turc le plus proche et son employeur en Turquie doit contacter le Ministère du travail et de la sécurité sociale turc.  

Seules les personnes qui sont en mesure de prouver qu’elles possèdent des compétences particulières qu'aucun membre de la population turque locale ne possède a le droit d’obtenir un permis de travail. De même, seule une entité commerciale officiellement enregistrée en Turquie peut envoyer une demande de permis de travail. Les expatriés doivent également prendre en considération que le gouvernement turc a interdit les ressortissants étrangers de travailler dans un certain nombre de catégories d’emploi. 

Il n’est pas nécessaire pour les expatriés qui travaillent en Turquie de faire une demande de permis de séjour séparée puisque leur permis de travail inclut une autorisation de séjour pour expatrié.  

Les étrangers qui souhaitent vivre, étudier ou travailler en Turquie sont dans l’obligation de s’enregistrer au service de police le plus proche à leur arrivée en Turquie, peu importe la durée de validité de leur visa.