Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

Sweden

Les services de santé en Suède

Le système de santé suédois est considéré par beaucoup comme étant l’un des meilleurs au monde. Il propose des soins abordables et de qualité élevée à toutes les personnes résidant légalement en Suède, dont les expatriés. 

La majeure partie du système de santé suédois est financée par des fonds publics. En théorie, il existe des prestataires de santé publics et privés, bien que les deux prodiguent en général des soins subventionnés selon le système de santé public du pays. 

Consultez nos couvertures d’assurance santé internationale pour les
particuliers, les professionnels, les étudiants et les familles.

La couverture d’assurance santé en Suède est universelle. Les résidents et les ressortissants peuvent tous bénéficier du système de santé public. Les patients peuvent généralement choisir où recevoir les soins médicaux et ne sont pas contraints de se rendre chez un médecin,  dans un hôpital ou une clinique en particulier. Cela inclut les établissements privés qui proposent des services financés par des fonds publics. 

Le système de santé de la Suède fonctionne selon un système décentralisé. Les obligations sont divisées entre les organismes gouvernementaux nationaux, régionaux et locaux. La majeure partie du financement des soins provient des impôts régionaux. Par conséquent, la mise à disposition de certains services peut varier entre chaque conseil régional selon le montant des impôts perçu par le conseil régional en question. 

Tous les professionnels de santé dans les hôpitaux publics ne parlent pas anglais, mais les patients qui ne parlent pas suédois ont le droit, selon la loi, de bénéficier d’un interprète. En fonction des exigences linguistiques, l’interprète peut apporter son aide sur place ou par téléphone ou en visio. 

Les cas urgents passent en priorité dans les hôpitaux publics. La prise en charge des cas non urgents peut donc prendre un certain temps. Il existe des politiques gouvernementales qui ont pour but de réduire les délais d’attente et d’imposer des limites en ce qui concerne le délai d’attente des patients non urgents pour un rendez-vous ou des soins. 

Le tarif des soins médicaux est fixé par les autorités locales. Par conséquent, tous les établissements qui se situent dans le même conseil régional appliquent les mêmes tarifs. Ces tarifs sont généralement bas étant donné qu'ils sont subventionnés par le gouvernement. Un plafond strict s’applique au montant qu’un patient peut payer pour des soins chaque année. Une fois ce montant atteint, les frais de santé sont pris en charge par le gouvernement pour le reste de l’année. 

Il existe en Suède un petit nombre de prestataires de santé privés qui ne sont pas affiliés au gouvernement. Ce n’est pas monnaie courante et les patients qui reçoivent des soins dans ces établissements doivent eux-mêmes prendre en charge les frais. 

En pratique, il y a peu ou pas de différence(s) en matière de qualité des soins publics et privés. Cependant, les soins privés permettent aux patients d’éviter les longs délais d’attente constatés dans le secteur privé. 

Si les expatriés prévoient d’avoir recours aux centres de santé privés, il leur est recommandé d’investir dans une assurance privée complète afin de couvrir les frais. 

Les pharmacies en Suède sont appelées « apotek » et sont faciles à trouver dans les centres-villes. La plupart ouvrent à 8h ou 9h et ferment à 19h ou 20h. Certaines pharmacies restent ouvertes 24 h/ 24. 

Les réglementations en matière de médicaments varient d’un pays à l’autre et il est possible que les expatriés constatent qu'ils ont besoin d'une ordonnance en Suède pour des médicaments qu'ils auraient pu se procurer sans ordonnance dans leur pays d'origine. 

Les médicaments sont subventionnés et mis à disposition des habitants locaux et des expatriés pour une modique somme. Comme pour la plupart des dépenses médicales en Suède, un plafond annuel s’applique au montant payé par les patients pour les médicaments. Une fois la limite atteinte, le gouvernement continue de payer sans que le patient n’ait à verser de quote-part. 

Pour contacter les services d'ambulance, les pompiers ou la police en cas d'urgence, il faut composer le 112. Les opérateurs parlent suédois et anglais. Une fois en route, les ambulances arrivent en général dans les dix minutes en zone urbaine, bien qu'il leur faille plus de temps pour rejoindre les zones rurales. 

Il existe également une ligne téléphonique ouverte 24 h/ 24 pour des conseils médicaux non urgents. Elle peut être contactée en composant le 1177. Cette ligne est gérée par des infirmières qui sont également en mesure de donner des informations et des conseils sur les services de santé au sein du conseil régional où vit la personne.