Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.


10 astuces pour réussir un entretien d’embauche en vue d'une expatriation


21 mai 2019
 

Beaucoup de postes à destination des expatriés offrent des avantages et des indemnisations financières que vous retrouverez rarement dans votre pays d’origine, dont :

  • Frais de déménagement
  • Logement
  • Allocations scolaires
  • Aide fiscale ou péréquation

Passer un entretien pour un poste d’expatrié peut représenter un défi unique car les candidats sont susceptibles d’être soumis à une pression plus forte et faire l'objet d’un examen plus approfondi. 

Ne vous sentez pas intimidé par cela. Vous avez déjà été présélectionné pour le rôle grâce à vos compétences et votre expérience.  Il est également important de se souvenir que le chargé de recrutement ne choisira pas toujours le candidat le plus qualifié pour le poste.  La plupart des employeurs recrutent des expatriés qui possèdent toutes les qualités recherchées.  La personnalité, la confiance en soi et l’engouement pour le poste sont d’autres composants essentiels. 

Une préparation stratégique et une approche tactique vous donneront toutes les chances d’être sélectionné comme le candidat idéal. 

Si vous passez un entretien pour un poste dans un autre pays, il est important de comprendre les différences culturelles. Les différences culturelles entre l’Asie, l’Afrique, les États-Unis et l’Europe peuvent être considérables. Il est essentiel de faire des recherches sur les protocoles et l’étiquette des entreprises du pays dans lequel vous espérez travailler en tant qu’expatrié.  

La première phase se fera la plupart du temps en ligne lorsqu'il s’agit d’un entretien pour un poste d’expatrié.  Les entretiens en ligne permettent aux chargés de recrutement d'échanger avec les candidats où qu'ils soient dans le monde.  En tant que candidat, un entretien en ligne peut atténuer une partie de la nervosité que provoque un entretien en personne.  Cependant, vous devez : 

  • Vous assurer que l’endroit où vous allez passer l’entretien est calme et que votre connexion Wi-Fi est puissante
  • Prêter attention à votre environnement et à ce qui est visible en arrière-plan
  • Vous habiller pour l’occasion, au minium avec une tenue professionnelle décontractée
  • Regarder la caméra, pas l'écran où apparaissent vos interlocuteurs
  • Faire une simulation d’entretien avec un ami ou un parent pour repérer les gestes à ne pas faire

La plupart des entreprises vous fourniront des informations sur le format de votre entretien.  Si ce n’est pas le cas, demandez des informations au département des ressources humaines ou au chargé de recrutement afin de vous préparer correctement.  Les entretiens pour un poste d’expatrié peuvent être : 

Basés sur les compétences : Ces types d’entretien d’embauche sont considérés comme étant les plus efficaces.  Les entretiens basés sur les compétences cherchent à comprendre le pourquoi du comment, plutôt que de se concentrer sur ce qu’un candidat a fait et à quel moment il l’a fait. 

Des entretiens avec un jury : Les entretiens avec un jury sont pratiqués dans les dernières phases du recrutement et permettent à plusieurs managers de vous interroger en groupe.  L’entretien avec un jury présente de nombreux avantages, y compris :

  • Des points de vue différents sur votre aptitude pour le poste
  • Une procédure d’embauche accélérée puisque vous pouvez rencontrer plusieurs parties prenantes à la fois

Des entretiens successifs : Les entretiens d’embauche successifs, qui ont lieu à tour de rôle, sont prisés par l’industrie de la technologie.  Soit chaque entrevue aura un format différent, soit des personnes différentes vous poseront des questions similaires.  Il est primordial que vos réponses et  votre enthousiasme soient consistants pour que vous réussissiez ce type d’entretien.  

Peu importe le type d’entretien d’embauche, il est essentiel que vos réponses soient claires et concises pour que vous passiez l’entretien avec succès.  Faire usage de l’acronyme STAR pour formuler vos réponses est une bonne manière de vous assurer que ces dernières respectent ces critères. 

Situation : expliquez le problème ou le défi que vous avez dû surmonter. Plantez le décor pour vos interlocuteurs.

Tâche : expliquez quelle était votre mission dans cette situation. 

Action : quelles actions avez-vous initiées ?  Dans quel ordre les actions se sont-elles déroulées ? 

Résultat : quelles ont été les effets de vos actions ? 

Organiser les points forts de votre carrière de cette manière fournira à vos interlocuteurs une réponse plus axée. 

Si vous espérez changer d’entreprise, faites des recherches approfondies sur celle-ci avant l’entretien.  Recherchez des faits intéressants sur l'entreprise ou des défis qu'elle  doit relever et pour lesquels vous pourriez apporter de l’aide.  Faites un tour sur les pages de ses réseaux sociaux, lisez des rapports et des articles de journaux.  Évoquez tout produit, fusion ou investissement récent sur lequel vous tombez.  

Comme le veut l’adage, vous n’avez qu’une seule chance de faire bonne impression, alors veillez à ce que ce soit une bonne impression.  A minima :

  • Mettez-vous sur votre 31. Il est toujours préférable de porter une tenue trop habillée que pas assez pour passer un entretien. 
  • Ne portez pas de parfum ou d’eau de cologne qui sente fort
  • Arrivez à l’heure, tôt si possible
  • Soyez poli et convivial avec toutes les personnes que vous croisez sur votre chemin 
  • Faites des recherches sur les salutations. Une poignée de main n’est pas toujours adéquate
  • Il est normal d’être nerveux, mais assurez-vous que vos mains soient sèches avant de serrer la main à qui que ce soit
  • Rappelez-vous de demander de l’eau si on ne vous en a pas fourni
L’écoute active pendant un entretien permet de prévenir les malentendus.  Ne commencez pas à formuler une réponse en vous basant sur ce que vous croyez que la personne qui vous interroge vous a demandé, veillez à répondre à leur question.  Si vous avez des doutes, demandez des éclaircissements ou plus d’informations.  
Maintenez une atmosphère dynamique et positive pendant les entretiens pour un poste d’expatrié.  Évitez d’évoquer des faits négatifs sur votre employeur actuel et essayez de trouver une tournure positive même lorsque les questions sont négatives.  L'une des exceptions est « quelle est votre principale faiblesse ».  Il s’agit d’une question à laquelle vos interlocuteurs s’attendent à ce que vous répondiez.  Évitez les réponses stéréotypées comme « je suis perfectionniste » ou « je travaille trop dur ».   A la place, utilisez la méthode STAR pour parler d’un domaine qui n’est pas votre fort.  N’oubliez pas d’indiquer les actions que vous entreprenez pour faire en sorte que votre point faible n’entrave pas votre travail.  

Un entretien d’embauche pour un poste international doit être un échange. Assurez-vous donc d’avoir préparé des questions à l’avance.  Quelques exemples de questions les plus fréquemment posées par les expatriés : 

  • Est-ce qu’il y a une formation avant l'affectation ? 
  • Quelle est la culture du travail dans la destination d’expatriation ? 
  • Quel est selon vous l’objectif à long terme de cette affectation ? 
  • Quels seraient les signes de succès sur ce poste ? 

Après l’entretien, envoyez un e-mail personnalisé aux personnes qui vous ont fait passer l’entretien.  Remerciez-les de vous avoir reçu en entretien et, idéalement, faites allusion à un élément unique de votre entretien. Cela vous aidera à vous démarquer.         

Suivez ces étapes pendant votre entretien et vous pourriez vivre en tant qu’expatrié en un rien de temps. 

Si vous obtenez le poste, n’oubliez pas de prendre soin de votre santé pendant que vous êtes à l’étranger avec une couverture santé internationale pour les expatriés