Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Fatigue pandémique.


Fatigue pandémique : êtes-vous atteint de ce syndrome et que pouvez-vous faire pour y remédier ?

09 Juin 2021

 

La fatigue pandémique désigne le sentiment d’épuisement et de lassitude que nous éprouvons alors que nos vies sont bouleversées par le virus du COVID-19 depuis plus d’un an. Ce sentiment bien réel est alimenté par les effets de la pandémie sur nos vies, notamment la limitation de nos activités et de notre vie sociale, l’hypervigilance et la pesanteur des interactions virtuelles.

Le fait que nous éprouvions tous une certaine lassitude vis-à-vis des restrictions qui ont été mises en œuvre dans nos vies est tout à fait compréhensible. Nous sommes fatigués de porter des masques, de désinfecter, de nous tenir physiquement à distance, d’être éloignés de notre famille et de nos amis, et encore plus de cette « nouvelle normalité ». Nous ignorons quand la vie retournera à la « normale » ou même si la vie après la pandémie retournera un jour à la « normale ». Même si les vaccins nous apportent de l’espoir, tous ces mois de stress et d’incertitude ont nui à notre santé émotionnelle.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la fatigue pandémique comme un « manque de motivation à respecter les protocoles sanitaires, qui se développe lentement avec le temps, comme une réponse attendue et naturelle à une crise de santé publique de longue durée ».

L’OMS estime que plus de la moitié de la population mondiale serait atteinte de fatigue pandémique, ce qui pourrait occasionner des comportements imprudents et une forte augmentation du nombre de cas. Vous pourriez, par exemple, accorder moins d’importance au port du masque en public et être moins vigilant sur le lavage des mains,  ou encore être moins attentif aux règles de distanciation sociale. 

Bien qu’elle se manifeste de différentes manières, certains signes fréquents indiquent que vous êtes peut-être atteint de fatigue pandémique :

  • être stressé par les activités du quotidien que l’on menait auparavant facilement ;
  • bien dormir et se sentir fatigué malgré tout ;
  • se sentir désespéré ;
  • manger ou dormir plus ou moins que d’ordinaire ;
  • éprouver des difficultés à se concentrer (fatigue cérébrale) ;
  • ne plus apprécier les activités ou les choses que l’on appréciait auparavant ;
  • se sentir nerveux, anxieux et démotivé ;
  • devenir plus argumentatif ou agressif envers les autres ;
  • être aux prises avec des pensées fugaces ;
  • s’éloigner de personnes qui nous sont chères ;
  • consommer plus de nourriture, de substances ou d’alcool.


Pour les experts en santé, le prochain défi lié à la pandémie pourrait être d’aplanir la courbe des troubles de santé mentale ; il est donc important de veiller à notre bien-être. Si vous pensez être en proie à la fatigue pandémique, vous pouvez maintenir le cap grâce aux conseils d’adaptation ci-après. 

Soyez compréhensif envers vous-même car vous essayez de vous adapter à des circonstances critiques en constante évolution. Ces temps sont difficiles pour chacun d’entre nous. Ne soyez pas trop sévère avec vous-même si vous avez pris quelques kilos durant le confinement ou si vous n’avez pas fait autant d’exercices qu’avant la pandémie. Si vous n’avez pas trouver de nouveau passe-temps, si vous n’avez pas appris une autre langue ou si vous ne vous êtes pas fixé des objectifs de remise en forme, tout va bien ! Le fait de faire face à une pandémie est une réussite suffisante en soi.
Les activités de pleine conscience peuvent aider à réduire votre niveau de stress et à améliorer votre humeur. Essayez par exemple le yoga, les exercices de respiration consciente ou la méditation, à raison de 15 minutes par jour. 
Dormez suffisamment, mangez sainement et faites de l’exercice autant que possible. Ainsi, non seulement vous réduirez votre niveau de stress mais vous stimulerez aussi votre humeur et votre énergie, y compris votre bien-être mental.
Même en période de stress et d’incertitude, il est important de prendre du temps pour soi afin de récupérer et de recharger ses batteries. Ce conseil peut sembler étrange à l’heure où nous n’avons nulle part où partir en vacances, mais ne serait-ce que quelques jours de repos peuvent permettre de se ressourcer. Lisez ce livre qui vous atteint sur votre table de chevet depuis des mois ou allez faire une longue ballade à la campagne. 
Même si vous devez toujours restreindre vos contacts physiques avec les personnes extérieures à votre foyer, il existe bien des façons de vous rapprocher des autres socialement : les appels téléphoniques, les appels vidéo, les médias sociaux, les courriers manuscrits, les cours en ligne et même les sorties en plein air avec la famille et les amis.
Continuez à suivre un emploi du temps défini, avec des horaires fixes de repas, d’exercices, de coucher et de réveil autant que possible. Tellement de paramètres sont en dehors de votre contrôle, le fait de conserver une routine simple apportera une certaine prévisibilité et sécurité à votre vie.
Si la campagne de vaccination bat son plein et que de plus en plus de personnes se font vaccinées, nous devons continuer à porter un masque et à maintenir les mesures de distanciation sociale, tant que des restrictions sont en place.