Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

mask

Nos conseils pour prendre soin de votre santé mentale


06 Septembre 2021
 

Si vous faites partie de ces personnes qui éprouvent une appréhension à l’idée de choisir le moment et le lieu pour s’aventurer dehors à nouveau, vous n’êtes pas seul(e). Les psychologues qualifient ce nouveau phénomène d’angoisse de la reprise en temps de pandémie : l’idée selon laquelle certains d’entre nous, à mesure que la société se rapproche de ce qu’était la vie prépandémique, éprouvent de la nervosité à y prendre part à nouveau. 

Voici nos conseils pour gérer la transition vers la sortie du confinement tout en protégeant votre santé mentale.

Au début de la pandémie, beaucoup d’entre nous ont fait de leur santé mentale et de leur bien-être à domicile une priorité. Peut-être avez-vous commencé à cuisiner davantage, à manger plus sainement ou à faire de l’exercice au quotidien. À présent que vous reprenez votre place dans le monde, il est important que vous continuiez avant tout à prendre soin de vous : faites de l’exercice, ayez une alimentation saine, dormez suffisamment et conservez les passe-temps ou les centres d’intérêt que vous avez cultivés pendant les restrictions. 

Plutôt que de replonger tête première dans vos activités et d’essayer de rattraper le temps perdu, les experts vous recommandent de retourner à votre vie « normale » progressivement. Faire un petit pas à la fois est l’un des traitements les plus efficaces pour lutter contre l’angoisse de la reprise.

Ajoutez des activités et des habitudes à votre routine à un rythme qui vous convient. Par exemple, vous pouvez commencer par vous promener seul dans un parc, puis d’avoir une discussion avec un ami depuis votre fenêtre, et enfin de vous retrouver ensemble à l’extérieur pour partager un café. Une fois que vous vous sentez à l’aise avec ces étapes, prenez un café avec deux amis, et ainsi de suite.

Il est important de ne pas vous jugez en fonction de ce que les autres font et de vous laisser le temps de vous réacclimater. S’adapter à la fin du confinement prendra probablement autant de temps qu’il vous a fallu pour vous adapter au début du confinement. 

Bons nombres d’amis et de familles sont restés séparés pendant le confinement. Retrouver les êtres qui vous sont chers en personne est un excellent moyen de rehausser votre bien-être ; c'est particulièrement important si vous êtes resté(e) seul(e) dans votre cocon, même si vous pourriez trouver cela étrange au début.

Si cela fait longtemps que vous n’avez pas rencontré d’autres personnes et que vous manquez d’assurance, essayez de faire un essai avec une personne pour renforcer votre confiance en vous, dans l’éventualité où les règles mises en place dans votre région le permettent. Pour vous rassurer, vous pouvez déterminer à l’avance les règles que vous suivrez, par exemple, à quelle distance serez-vous assis l’un de l’autre ? porterez-vous un masque ? et éviterez-vous de toucher des surfaces partagées ?

Essayez de pratiquer dix minutes de méditation de pleine conscience tous les jours en faisant le vide dans votre esprit et en vous mettant à l’écoute de tous vos sens. La méditation, les exercices de respiration, la musique, le yoga, un livre audio ou même un bain relaxant, peut vous aider à reposer votre esprit et à soulager l’anxiété et le stress.
Pensez aux choses qui vous ont manqué le plus au cours des 12 derniers mois. Est-ce votre famille et vos amis ? De vous rendre à un concert de musique ? De faire vos achats dans un magasin plutôt que de vous faire livrer ? Créer une liste de choses à faire après la pandémie est un excellent moyen de déplacer votre attention des sujets qui vous préoccupent vers les expériences positives qui pourraient vous attendre. Votre liste de choses à faire n’a pas besoin d’être extravagante ni aventureuse ; il peut s’agir d’activités toutes simples comme réserver un rendez-vous chez le coiffeur, une manucure ou un repas en plein air dans votre restaurant préféré.  

N’oubliez pas que la peur et l’anxiété sont des réponses émotionnelles naturelles à l’approche de la fin du confinement. Après une si longue période d’isolement, il est normal d’éprouver une certaine anxiété face à l’assouplissement des restrictions. Nous traversons une période très inhabituelle, remplie d’incertitude ; il est normal de se sentir anxieux. Gardez à l’esprit que vos sentiments sont naturels, normaux et partagés par beaucoup. 

Tout comme il vous a fallu du temps pour vous adapter à un nouveau mode de vie pendant le confinement, cela peut prendre un certain temps pour que vous vous adaptiez à un nouveau changement de vie.

Allianz Care est là pour vous aider : notre mission est de vous protéger, partout dans le monde.