Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.

face covering


Dois-je continuer à porter un masque après avoir été vacciné(e) ? 

01 mars 2021

 

Bien que les vaccins contre la COVID-19 soient très efficaces, ceux ayant été autorisés jusqu’à présent n’offrent qu’une immunité allant jusqu’à 95 pour cent contre ce virus. Il n’y a aucun moyen de savoir qui seront les 5 pour cent qui ne répondront pas au vaccin et qui seront toujours exposés à un risque de contracter la COVID-19.

Le port du masque peut limiter votre exposition au virus, ce qui devrait considérablement réduire vos risques de tomber malade, même si vous avez été vacciné(e).

Aucun vaccin n’est efficace immédiatement. Votre système immunitaire a besoin de près de deux semaines pour fabriquer les anticorps capables de bloquer les infections virales. Les vaccins contre la COVID-19 demanderont un peu plus de temps – certains d’entre eux nécessitent deux doses, administrées à plusieurs semaines d’intervalle, – pour prendre pleinement effet.

Selon le vaccin, cela peut prendre de quatre à six semaines à compter de la première dose pour atteindre des taux d’immunité et de protection comparables à ceux enregistrés dans les essais cliniques. Pendant cet intervalle, il vous est toujours possible d’être infecté(e) par le virus et de développer des symptômes de la maladie.

Même si les vaccins contre la COVID-19 devraient vous protéger contre le virus, l’on ignore toujours si son administration vous empêche de propager le virus à d’autres personnes. S’il est vrai que les vaccins préviennent sans conteste les formes graves de la maladie, les chercheurs ont besoin de plus de temps pour déterminer s’ils préviennent également sa transmission.

Les études menées sur les vaccins de la COVID-19 ont uniquement évalué la possibilité pour les personnes vaccinées de développer des symptômes, et non pas d’être infectées. Nous ignorons donc si un vaccin prévient les infections asymptomatiques et s’il existe toujours la possibilité qu’une personne vaccinée puisse transmettre le virus sans le savoir à d’autres personnes n’ayant pas encore été vaccinées.

Parce qu’il existe toujours un risque que vous soyez un porteur silencieux même après avoir été vacciné, il est important que vous continuiez de protéger les autres en attendant que vienne leur tour d’être vaccinés. 

Nous savons que les personnes qui souffrent de pathologies médicales chroniques comme les maladies cardiaques et les cancers sont exposées à un risque de développer une forme grave de la COVID-19. Cette population n’ayant pas été intégrée dans les essais cliniques, nous ne pouvons pas prendre pour hypothèse que le taux d’efficacité du vaccin soit identique à celui de la population générale.

Ainsi, si vous êtes complètement vacciné(e), il est recommandé que vous continuiez à porter un masque afin de protéger ceux qui sont à haut risque et ceux qui ne seront pas complètement vaccinés. 

L’immunité collective est atteinte lorsqu’une partie suffisante de la population est exposée au virus, généralement par le biais de la vaccination ; de là, la capacité du virus à se propager se trouve limitée. Il faudra du temps pour distribuer largement le vaccin à travers le monde et parvenir à l’immunité collective.

Les experts estiment que 50 à 80 pour cent de la population devra être vaccinée pour atteindre l’immunité collective, mais les chiffres réels restent à déterminer. Ainsi, jusqu’à ce que nous parvenions à l’immunité collective, il est important que nous prenions tous des mesures pour nous protéger les uns les autres ; le port du masque restera donc une mesure essentielle pour arrêter la propagation du virus. 

À mesure que les pays réouvrent leurs frontières et que les gens voyagent davantage, les occasions d’être exposé à différentes souches virales augmentent. Puisque le virus continue d’évoluer au fil du temps, nous ignorons combien de temps les vaccins en cours de développement resteront efficaces.

Il est donc important que vous continuiez à porter un masque, car les nouveaux variants de la COVID-19 sont considérés plus contagieux. 

La durée de la protection offerte par le vaccin n’a pas encore été déterminée et fera l’objet d’un suivi à mesure que la campagne de vaccination sera déployée. Cela peut prendre des mois voire des années avant de saisir pleinement l’efficacité à long terme des vaccins. Et même si vous présentez une bonne réponse au vaccin, seul le temps pourra nous dire si des rappels de vaccin seront nécessaires au-delà du schéma de primo-vaccination, pour maintenir cette protection.

Aimez-les ou détestez-les, les masques sont devenus un élément essentiel de la réponse mondiale contre la COVID-19, et le port du masque continuera d’être nécessaire pendant encore un certain temps.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, « le port du masque continue à faire partie des mesures essentielles qui visent à enrayer la transmission du virus et à sauver des vies » – au moins jusqu’à ce que la majorité des personnes dans le monde aient été vaccinées, et que nous en sachions plus sur l’efficacité à long terme des vaccins.